15 août 2022
beatmaker

21 façons de pratiquer le beatmaking

Le beatmaking est une activité artistique qui consiste à produire des beats, c’est-à-dire de la musique électronique destinée à être interprétée ou remixée. Voici 21 façons de pratiquer le beatmaking, quel que soit votre niveau ! 

1) Trouvez une chanson qui vous inspire et commencez à jouer les accords

Trouvez une chanson et essayez de reproduire son rythme : écoutez-la au casque et concentrez-vous sur un instrument à la fois, puis agrègez tous les instruments en un seul kit de batterie ou instrument virtuel. Écoutez attentivement vos chansons préférées et cherchez à savoir comment la musique a été créée (avec qui, dans quel studio),lisez les « notes de pochette » (incluses dans la plupart des vinyles et des CD), constituez-vous une petite collection de morceaux favoris. Essayez de les reproduire par vous-même, en essayant différents motifs jusqu’à ce que vous en trouviez un qui se rapproche de l’original.

2) Ajoutez des percussions et des effets pour donner plus de corps à votre musique

Si vous voulez faire des beats comme ceux que vous entendez sur les disques (kits de batterie, boucles de percussion, effets), il est utile d’utiliser des instruments logiciels. Si votre station audionumérique n’inclut aucun instrument virtuel, cherchez sur Internet s’il existe des logiciels gratuits. GarageBand pour Mac dispose d’un très bon piano électrique que vous pouvez utiliser immédiatement (sans avoir à activer un plug-in).Vous avez deux ou trois grosses caisses dans votre collection d’instruments logiciels ? Cool ! Essayez maintenant de les « jouer » toutes en même temps.

3) Utilisez les boucles pour répéter certains passages ou pour construire une piste entière

Commencez par jouer une boucle existante (certaines boucles de batterie sonnent bien tout de suite, d’autres doivent être arrangées) ; si vous ne l’aimez pas, copiez et collez la mesure jusqu’à ce qu’elle vous convienne ; essayez maintenant de changer son tempo. Faites-le avec une mesure à la fois jusqu’à ce que vous obteniez le rythme souhaité. Vous pouvez créer votre propre boucle ou utiliser une des méthodes suivantes pour créer vos premiers rythmes. Vous pouvez utiliser des logiciels ou du matériel qui vous permettent de mixer des boucles ou même de les enregistrer directement dans la machine. C’est une bonne idée de commencer de cette façon, car cela vous apprend l’arrangement et la composition. Une fois que vous avez trouvé un rythme intéressant, changez d’instrument une fois par semaine pour apprendre un style différent.

4) Variez les instruments et les sons selon ce que vous voulez exprimer

Pour un morceau de hip-hop, il peut être intéressant d’avoir un rythme simple et de mélanger la grosse caisse avec un échantillon de corne de brume. Pour un morceau house, vous pouvez jouer un long riff techno sur lequel vous pouvez mélanger des accords house classiques. Dans les deux cas, votre objectif principal est de construire une nouvelle composition en changeant les instruments selon les besoins .Écoutez vos artistes préférés et essayez d’identifier les instruments qu’ils utilisent (grosse caisse, charleston…) ou mieux encore, essayez de les reproduire. consultez le site pour approfondir le sujet sur beatmaker

5) Écoutez d’autres beatmakers pour trouver de nouvelles idées et inspirations

Les beatmakers sont généralement heureux de transmettre leurs connaissances et de partager leurs morceaux. Les blogs, les réseaux sociaux et les forums d’amateurs de musique électronique vous permettent de découvrir de nouveaux morceaux ou de prendre connaissance des dernières nouvelles concernant les beatmakers et les producteurs. Il est même possible de communiquer avec des producteurs célèbres qui vous donneront de précieux conseils. C’est un excellent moyen d’apprendre des artistes que vous admirez.

6) Jouez avec la mélodie et créez des variations intéressantes

Une fois que vous avez créé un rythme qui vous convient, essayez d’ajouter une mélodie : prenez une note intéressante et jouez-la avec votre clavier. Si le riff fonctionne, gardez-le et ajoutez des notes autour de lui (une octave plus haute ou plus basse), modifiez sa longueur. Trouvez toutes sortes de variations sur ce thème simple jusqu’à ce que vous ayez plusieurs mélodies différentes pour votre battement. Cela peut prendre du temps, mais nous vous encourageons à commencer par des mélodies simples et à en construire des plus complexes. Jouez à nouveau le même rythme et ajoutez une mélodie différente par-dessus. Répétez ce processus jusqu’à ce que vous ayez créé une chanson entière !

7) Éditez votre musique pour en améliorer la qualité générale

Si votre musique n’a pas un bon son, vous êtes au bon endroit ! Vous pouvez améliorer sa qualité en modifiant divers aspects du rythme et de la mélodie. Pour adoucir un rythme, utilisez un compresseur sur la piste maître ; pour donner plus de punch à une grosse caisse ou à une boucle de percussions, essayez d’augmenter leur volume ou d’ajouter un égaliseur avec un filtre passe-bas. Ajoutez de la réverbération pour donner à une piste l’atmosphère que vous souhaitez ou ajoutez des effets de retard pour obtenir un son « surf rock » intéressant ! Vous pouvez également ajouter des sons en arrière-plan, comme des effets de pluie.

9) Coupez un élément de votre morceau, inversez-le et jouez-le à l’envers

Le son inversé est un excellent moyen d’ajouter un élément surprenant à votre musique. Il peut être amusant et surprenant, mais aussi suffisamment subtil pour que seuls les auditeurs les plus attentifs le remarquent. Il est préférable d’essayer avec un rythme ou une mélodie entière plutôt qu’avec un seul riff, sinon l’effet peut sembler trop évident. Si vous voulez pour rendre un son plus intéressant, essayez de couper un élément de votre morceau, de l’inverser et de le jouer à l’envers. 10) Expérimentez de nouveaux instruments. Vous pouvez essayer d’utiliser des sons inhabituels dans votre musique pour obtenir des résultats intéressants. Essaie de jouer d’un instrument traditionnel comme la guitare ou le piano, ou joue avec des objets du quotidien pour créer des sons étranges. Ajoutez ces effets dans votre chanson pour lui donner un son original que les auditeurs n’oublieront pas facilement !

10) Enregistrez des voix ou des freestyles, puis mixez-les avec la musique de fond

Une fois que vous avez un rythme, vous pouvez l’utiliser comme fond pour votre chant de rap. Si tu cherches de l’inspiration, regarde les paroles de grands rappeurs français comme Booba ou américains comme Eminem. Comme d’habitude, commencez par des mélodies simples et construisez-les au fur et à mesure. Vous pouvez également ajouter de nouvelles mélodies ou de nouveaux instruments pour donner une nouvelle vie à votre morceau. Si vous avez quelques pistes d’acapella, essayez de créer de nouveaux rythmes pour elles ! Enregistre à nouveau ta voix sur le rythme et n’hésite pas à la modifier pour l’adapter au rythme mieux. Ajoutez différents instruments à votre mélodie pour créer de nouveaux effets. Par exemple, si vous avez un rythme de salsa, essayez de le jouer avec des maracas ou un accordéon ! Vous pouvez également combiner des éléments de différents genres, comme ajouter un rythme R&B sur un rythme hip-hop. Combinez tous les rythmes et mélodies que vous voulez jusqu’à ce que vous ayez une chanson complète ! Et n’oubliez pas : vous pouvez également créer des instrumentaux et y ajouter votre voix plus tard, ou les utiliser pour créer de nouveaux rythmes en ajoutant différents instruments.

conclusion sur : »21 façons de pratiquer le beatmaking »

Si vous souhaitez commencer à faire du beatmaking, voici 21 façons de le pratiquer quel que soit votre niveau ! Cette activité artistique est très appréciée des DJ car elle consiste à produire une musique électronique destinée aux danseurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.